L'histoire

C’est la vie d’Edmond Rostand qui sert de cadre à ce nouveau spectacle et sa relation amoureuse et passionnée avec Rosemonde Gérard, poétesse brillante, qu’il épousa très jeune et qui accompagna de manière déterminante la construction de son œuvre et sa carrière théâtrale sans commune mesure.

Cette pièce est un véritable hymne à la poésie et au théâtre. On y découvre les affres de la création et les difficultés d’un amour partagé entre deux êtres qui se complètent au point de s’étouffer mutuellement... Soutien de tous les instants, Rosemonde voit son poète de mari peu à peu s’éloigner et douter...

Une pièce de Philippe Bulinge

Mise en scène : Maude et Philippe Bulinge

Scénographie : Camille Lamarque

Avec : Charlotte Michelin et Vincent Arnaud

Durée : 1 h 15.

Avec le soutien de la SPEDIDAM pour sa création en 2015 et sa diffusion en 2015.

Charlotte Michelin et Vincent Arnaud in Les Rostand, représentation au Théâtre A la Folie (Paris) en mai 2017.

Vincent Arnaud in Les Rostand, représentation au château de Chouvigny (03), en août 2015.

Philippe Bulinge, qui connait parfaitement la vie de ces deux écrivains, puisqu’il a publié de nombreuses éditions des pièces de Rostand, dans le cadre de ses recherches universitaires, a inventé les dialogues entre les deux amants, en cherchant constamment à leur être le plus fidèle possible, en mêlant ces échanges avec des extraits de leurs oeuvres.

Les Rostand - À l’ombre d’un rêve est ainsi l’occasion de retrouver les grandes scènes du théâtre de Rostand. L’Hymne au Soleil de Chantecler, La tirade des Non merci de Cyrano, mais aussi des pièces moins connues à présent, comme La Samaritaine.

On voit alors vivre et se construire ce couple d’écrivains au rythme de leurs succès et de leurs échecs, entre rêves et désillusions. La pièce fait également revivre ce Paris de l’avant-première guerre mondiale, où le théâtre est roi, la poésie reine, et où les grands comédiens, tels Sarah Bernhardt, Constant Coquelin et Lucien Guitry, sont des idoles qui se pressent chez les époux Rostand.

 

Présenté souvent comme le dernier des grands romantiques, Edmond Rostand (1868-1918) n'est pas l'homme d'une seule pièce. Mais l’histoire littéraire a tendance à réduire sa biographie à elle.

Car Cyrano de Bergerac (1897) ce chef-d'œuvre inattendu, eut, comme son auteur, une destinée singulière. C'est un succès sans précédent et jamais renouvelé depuis. À la fin de la première représentation, les spectateurs applaudissent pendant plus d'une heure sans discontinuer, Rostand est fait sur le champ chevalier de légion d'honneur et devient le plus jeune académicien de l'histoire en 1903. Plus de mille représentations sont données de son vivant, l’œuvre est traduite dans toutes les langues et jouée aux quatre coins du monde.

Après la mort du poète, le succès ne tarit pas. On adapte la pièce de nombreuses fois au cinéma et José Ferrer obtient un oscar pour son interprétation en 1960, tandis que Gérard Depardieu et Jean-Paul Rappeneau obtiennent en 1991 dix césars, deux prix à Cannes et un oscar. Côté scène, tous les grands comédiens veulent incarner Cyrano : Marais, Weber, Huster, Belmondo, Sorano, Torreton...

Mais peu à peu l’auteur s’efface devant son héros...

On connait Cyrano, mais on ne connaît plus Rostand.

 

Charlotte Michelin et Vincent Arnaud in Les Rostand, représentation au théâtre du Casino de Luchon le 27 juillet 2018.